Boutique en ligne

Découvrez mes plus récents tableaux et faites leur acquisition sur la boutique en ligne!

Taïga

Taiga-2016-oil-on-canvas-36x96x3in-Louis-Bernard-St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Artwork Taïga by Louis-Bernard St-Jean - Photo taken during the Bombay Sapphire Artisan Series Montreal Regional Finals at Galerie Youn (With Artwork Signature Shown)
Artwork Taïga by Louis-Bernard St-Jean - Photo taken during the Bombay Sapphire Artisan Series Montreal Regional Finals at Galerie Youn
Taiga-2016-oil-on-canvas-36x96x3in-Louis-Bernard-St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Taiga - Original Sculptural Oil Painting by Louis-Bernard St-Jean
Artwork Taïga by Louis-Bernard St-Jean - Photo taken during the Bombay Sapphire Artisan Series Montreal Regional Finals at Galerie Youn (With Artwork Signature Shown)
Artwork Taïga by Louis-Bernard St-Jean - Photo taken during the Bombay Sapphire Artisan Series Montreal Regional Finals at Galerie Youn
sold out

Taïga

6,900.00

Louis-Bernard St-Jean
2016
Huile sur toile
36" x 96" x 3.5"  (91 x 244 x 9 cm)

Œuvre originale signée.

 

vendue

À propos de cette œuvre

Inspiration

Le tableau Taïga vise à frapper l'imaginaire des denses forêts du Grand Nord sauvage du XVIIe siècle, celui de la traite des fourrures où les métis et les coureurs des bois s'approvisionnaient en pelleteries en suivant la route des fourrures, partant de Tadoussac en remontant la rivière Saguenay jusqu'à la Baie d'Hudson. 

Les coureurs des bois longeaient les rives des cours d'eau découpant ce tapis infini de conifères, où se terrait une abondance phénoménale de faune dont leur fourrure, prisée des colons français, en faisaient le troc avec les Amérindiens pour le bonheur des Européens. 

Les annonces répétées de la venue du 375e anniversaire de la fondation de Montréal me rappelaient des souvenirs d'enfance, ceux où mon père me montrait avec grande fierté parmi sa collection de livres rares les récits des voyages originaux de Jacques Cartier et de Samuel de Champlain, sans oublier les péripéties de Pierre-Esprit Radisson.

À la lecture des passages de leurs aventures dans lesquelles ils décrivaient dans leurs propres mots leurs explorations, je tentais d'imaginer nos fondateurs et pionniers naviguant le fleuve Saint-Laurent pour la toute première fois, posant le pied sur une terre étrangère afin d'explorer ces forêts vierges peuplées d'animaux sauvages et de peuples inconnus dont l'étendue semblait presque infinie.
 

Composition

Faisant abstraction de toute forme clairement définie, cette œuvre immersive vise à faire directement appel à l'expérience personnelle de l'observateur et du désir d'explorer cette nature luxuriante, laissant libre cours à l'imagination pour combler les vides afin de pleinement saisir l'impact véhiculé par l'œuvre dans son ensemble.

Variant en fonction de la perspective et les angles de vue, la forte texture prend l'apparence de l'écorce et des troncs d'arbres massifs où les champignons, les mousses et les lichens poussent en symbiose, tandis qu'à une certaine distance, la composition se transforme alors en un dense tapis de conifères, comme une large fenêtre ouverte sur la taïga.
 

Technique

Cette forte texture particulière fut conçue en appliquant de nombreuses couches épaisses de peinture à l'huile pure avec un couteau à peindre, sculptant ces couches de peinture d’un geste contrôlé, jusqu'à un pouce d'épaisseur, pour donner à la texture cet aspect organique à la qualité tactile particulièrement invitante.

Cette technique me permet de combiner différents éléments en fusionant multiples représentations d’un même thème afin de créer une œuvre d'art vivante qui respire et évolue avec le temps, son apparence s'adaptant à la lumière ambiante et avec les saisons comme le ferait une forêt boréale.